Vous êtes ici : Accueil > Les disciplines > Classes à projet > Développement durable > Retour aux marais de l’Essonne pour les 6 D
Publié : 28 mai 2012

Retour aux marais de l’Essonne pour les 6 D

Le jeudi 24 mai, les 6 D sont retournés aux marais de l’Essonne pour une deuxième sortie, d’une journée cette fois. Les guides du département ont été parfaits et très pédagogues (même M. Labianca a compris de quoi on parlait). Ainsi, les informations ont été nombreuses sur les espèces animales migrantes qui sont aujourd’hui dans les marais, sur les dangers écologiques qui pèsent sur ces derniers et sur le travail réalisés par les agents départementaux pour préserver notre environnement.

Alors voici un petit retour en photographies de cette sortie.

Tout d’abord, un petit arrêt à l’observatoire pour visualiser cet environnement si particulier, comme cette roselière (où poussent les roseaux), lieu privilégié d’habitation et de ponte pour de nombreuses espèces d’oiseaux, comme le très rare BLongios nain.

Nous avons ensuite picniqué, ce qui est l’activité préférée des élèves qui ont toujours très faim.

Après, nous nous sommes rendus à l’embarcadère qui se situe au milieu d’une végétation luxuriante dans laquelle on trouve, parfois, les vestiges des activités passées du marais, notamment l’organisation de chasses.

Nous avons traversé l’Essonne en barque. Certains élèves auraient bien aimé que M. Labianca le fasse à la nage...

En continuant notre promenade, nous avons eu la joie d’approcher enfin les tondeuses naturelles des marais, celles qui empêchent les arbres de repousser pour permettre à l’éco-système humide de se maintenir, j’ai nommé : les vaches Highlands. Elles ont été introduites ici car elles ont la particularité d’être assez légères et d’avoir des sabots adaptés aux environnements spongieux.

Notre aventure ne s’est pas arrêtée là : en effet, les guides ont continué à nous parler de la nature et de leur travail pour maintenir en état cet environnement si particulier. Nous avons aussi fait la douloureuse expérience des pieds dans la boue... après tout, nous étions dans un marais.

Enfin, après plusieurs heures de marche, nous sommes arrivés au collège où nous avons enfin pu nous reposer.

Bien sûr, nous ne nous arrêterons pas là puisque les informations acquises nous servirons en SVT et en géographie, notamment pour préparer la journée portes-ouvertes et montrer à tout le monde ce que l’on a réalisé cette année.